Histoire de l'Eglise

Chaque église locale est inscrite dans le plan général de Dieu pour la réalisation de son projet d’établir son royaume ici-bas et dans ce noble projet rien n’est laissé au hasard. Depuis la création du monde, il n’a cessé de veiller à l’accomplissement de sa volonté sur le plan individuel mais aussi sur le plan communautaire ou national.

L’Eglise universelle ne peut exister sans les églises locales. A cela Dieu veille particulièrement.

Chaque église locale établie est l'œuvre de sa volonté dans les moindres détails. Il utilise les circonstances et les humains pour parvenir à la réalisation de son plan. Il y a harmonie entre ceux qui plantent et ceux qui arrosent, entre ceux qui prient et ceux qui agissent, entre ceux qui donnent et ceux qui prêtent mains fortes.

Origine

1956, un samedi du mois de juillet de la même année, deux familles missionnaires, Arthur et Rodney JOHNSTON, qui rentraient à Orsay après un pique-nique, furent obligés de marquer un arrêt assez long à Villeneuve le Roi à un passage à niveau fermé. Ils eurent suffisamment le temps de lire un écriteau écrit à la main sur la guérite de la garde-barrière : « Réunion Evangélique ce soir sous la tente. »

Arthur JOHNSTON alla frapper à la porte, fit la connaissance de Madeleine DUFOUR, chrétienne salutiste qui priait depuis 7 ans d’envoyer un évangéliste dans sa région.

Un travail de suite n’avait pas été prévu après la campagne sous la tente, le missionnaire proposa ses services et une réunion régulière fut lancée, le samedi soir, dans la maison de Madame Andrée DUFOUR, fille de la garde-barrière.

Ainsi après cette campagne une communauté vit le jour dans le pavillon de Madeleine DUFOUR toujours à Villeneuve le Roi.

Croissance et multiplication

Dans la maison DUFOUR, l’assistance grandit jusqu’à 30-40 personnes.

En Juin 1957, Madeleine et Andrée DUFOUR furent baptisées, premières membres de la future église d’Orly.

En Octobre 1959, à la demande des participants, on assiste à l’inauguration du culte et de l’école du dimanche (culte pour les enfants).

1961, pour que l’assemblée soit bien structurée, des diaconesses, des diacres et des anciens furent nommés.

L'Église décida d’acheter un terrain au quartier du Fer à Cheval à Orly. Après ce pas décisif, ce fut le désir de construire un temple pour accueillir les membres existants et les visiteurs. La première pierre fut posée en avril 1964. Les travaux allant bon train, on put procéder à l’inauguration du temple le 20 décembre 1964. On fut émerveillé de la conversion de Monsieur DUFOUR, buveur invétéré qui abandonna la boisson définitivement. Il est nécessaire de rappeler que Madame Madeleine DUFOUR avait prié pour lui pendant 40 ans.

1967 - La société missionnaire TEAM envoya un couple Robert et Noreen VAJKO qui prit la direction de l’église.

Sous leur impulsion et celle des autres collègues, l’église commença à essaimer.
Voici les églises filles d’Orly :
  • 1971 - Créteil (94) avec les missionnaires LEHNER et plusieurs familles d’Orly
  • 1972 - Brunoy (91) avec les missionnaires COX
  • 1973 - Epinay-sous-Sénart (91), avec Charles SIOUNATH, prédicateur laïc antillais converti à Orly, et sa famille.
  • 1974 - Chilly-Mazarin (91) avec le couple pastoral LANG (Jacques LANG s’est converti à Orly)
De 1975 à 1977, l’église fut sans pasteur et sa direction fut assurée par Berthe et Claude JARRIN assistés d'un Conseil d’anciens.

En février 1987, l’Église fit appel à son premier couple pastoral français entièrement soutenu par elle, Daniel et Pemmy BORDREUIL. Il convient de noter que Marc ATGER (français) assura une intérim de six mois accompagné par Thomas HARRIS.

En avril 1979, l'Église fut officiellement déclarée Association Cultuelle loi 1905.

Avec ce nouveau souffle, la communauté-mère d’Orly fut à l’origine de deux autres églises :
  • 1981 - plusieurs membres du Conseil d’Orly déménagent à Savigny le Temple (77) et y créent une nouvelle communauté.
  • 1982 - après 20 ans de prières, plusieurs tentatives infructueuses et des réunions régulières (pendant 20 ans) le couple missionnaire Karen et Paul DAVIS ainsi que plusieurs familles lancent une église à Vigneux-sur-Seine (91).

En 1987, le pasteur Daniel BORDREUIL remplaça pour un an Marc DESCHEMAECKER à la présidence de l’AEEI, puis exerça lui-même, un premier mandat de Président de 1988 à 1992.
Engagé à mi-temps pour l’Alliance, le couple BORDREUIL fut aidé à l’église d’Orly par un couple pastoral adjoint, Philippe et Nathalie SAINT-MART.

En 1990 les SAINT-MART, repartis dans le Sud de la France, sont remplacés par le couple Anne et Olivier DOBE.

1992, les églises de l’AEEI votent en faveur d’un président à plein temps. Le couple BORDREUIL quitte définitivement l’église d’Orly pour se rattacher à une église sœur, Evry afin de pourvoir assurer la présidence de l’AEEI à plein temps.

Ainsi, le couple pastoral adjoint, Anne et Olivier DOBE, deviennent le couple pastoral d’Orly et prennent entièrement la charge de la communauté jusqu’en 1999.
Depuis, l’église fut sans pasteur et c’est un groupe de responsable (Edouard MOULIN, Julien QUIATOL, Nathalie LANGLOIS et Louis LUISSINT) qui assurèrent la direction de l’église d’Orly.

C’est avec tristesse qu’il faut souligner le vandalisme et le cambriolage du temple en 2003. Mais Dieu a relevé son peuple et a permis que les travaux de remise aux normes aboutissent.

Le 1er mars 2005, Annick et Fred SAMTCHAR, qui étaient déjà membres actifs de l’église, sont acceptés comme couple pastoral pour une période probatoire d’une année. Ils mettent fin à leur ministère le 30 août 2010.
Dès lors une commission, composée de Marie-Claire et Edouard Moulin, Suzanne et Julien Quiatol, Karen Péraste, Miguelle Péraste, René-Alex Reine-Prudent, Micheline Ficher, Olivier Vélayandom, a été mise en place pour mettre en place l’arrivée d’un nouveau pasteur.

Le 11 mars 2012, Samuel et Stéphanie CHAIGNEPAIN sont acceptés comme couple pastoral pour une période probatoire d'une année à l'issue de laquelle (juin 2013) l'Église accepta de les y accueillir de manière définitive. En juillet 2019, après 7 ans de ministère, les CHAIGNEPAIN quittent l'Eglise et la région parisienne pour un ministère d'implantation d'Eglises dans l'Ouest de la France.

Posts les plus consultés de ce blog

Un message pour vous